( 21 décembre, 2008 )

Presse Océan Dimanche 21 décembre 2008

logopresseoceanfr.png 

Loire-Atlantique

dimanche 21 décembre 2008

Fondu de Kinder surprise 

poladp11720317apx470wpresseocean.jpg
Chez lui, à Joué-sur-Erdre, Laurent s’est aménagé son Kinderland, un petit musée qu’il se dit prêt un jour à ouvrir aux écoles. : Photos Cédric Blondeel

Ovokinderophile. La passion de Laurent est sortie de l’oeuf il y a tout juste huit ans. Aujourd’hui, ce sont des milliers de surprises qui trônent sur les étagères de sa maison à Joué-sur-Erdre.

Bob l’éponge, Dark Vador, un Schtroumpf ou encore une voiture Smart… Les collectionneurs en ont référencé environ 18 000 mais il est fort probable qu’il existe plus de 30 000 modèles différents. »

À Joué-sur-Erdre, Laurent a investi le rez-de-chaussée et le premier étage de son domicile pour étaler son trésor. Il s’est même aménagé son « bureau Kinder ». Il possède aujourd’hui des vitrines entières de « monoblocs et montables, deux des grandes familles des œufs en chocolat Ferrero. » Mais pas seulement. Il y a aussi « les maxi-Kinders et les décors distribués dans les grandes surfaces. » Comme quoi, tout est bon dans le Kinder… Même les feuilles de montage, sont prisées.

Les Allemands encore plus fondus

Travailleur social aux Touches, près de Nort-sur-Erdre, Laurent a cassé son premier œuf il y a huit ans. « Avec des collègues, précise-t-il. J’ai trouvé cela amusant. Les objets étant petits, j’ai pensé que cela ne prendrait pas trop de place… » Au contraire, la collection a pris des proportions considérables. L’ovokinderophile ligérien est désormais incollable sur le sujet. « Mais les pires sont, selon lui, les Allemands. Ils vont jusqu’à créer des décors – dioramas – pour accueillir les figurines. Et quand les gros œufs, poursuit Laurent, ne sortent en France qu’à Pâques ou Noël, chez eux, de nouvelles séries sont proposées toute l’année. » Le Parlement allemand aurait même été jusqu’à demander à Ferrero de retirer les surprises des œufs. Motif : lutter contre l’obésité !

Un décor à 5 000 €

Le collectionneur est, pour sa part, devenu boulimique. Dans ses richesses, il compte quelques pièces rares. Comme cette fermière portant un pot de lait datant de 1978. Ou encore ces bonhommes « édités seulement en Argentine et d’autres pays d’Amérique latine pour la coupe du monde de football 2006. » Il y a aussi ces Snoopy en provenance du Japon.

Et quand il ne les possède pas, Laurent les contemple dans les catalogues d’expert. Comme ce Schtroumpf joyeux estimé à 950 € ou de ce décor des Olympiades des personnages de Peyo datant de 1983 évalué à 5 000 € !

Des crèches italiennes

À l’approche des fêtes de fin d’année, les ovokinderophiles du monde entier seront à l’affût : « Chaque année, en Italie, des séries portant sur les crèches de Noël sortent des œufs. »

Et le chocolat dans tout ça ? « On le mange ou on en fait un gâteau… »

Cédric Blondeel

http://www.dailymotion.com/video/k5rxh4HgXVkT58Qayw

http://kinderlaurent.unblog.fr.

Voir aussi notre vidéo sur le site www.presseocean.fr.

Voilà, je vous ai reproduit l’article internet venant de sortir dans Presse-Océan, pour découvrir la suite, lire l’article en page 3 dans le journal..!!

p1020436.jpg p1020437.jpg p1020438.jpg

Un grand Merci au journaliste Cédric Blondeel. Amitiès.

Pas de commentaires à “ Presse Océan Dimanche 21 décembre 2008 ” »

Fil RSS des commentaires de cet article. | Trackback

Laisser un commentaire

|